Bienvenue en Creuse

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Street Art (épisode 2)

mercredi 11 février 2015, par Yves

pontdelavaud.jpgEn amenant mon vélo faire sa promenade ce matin, quelle ne fut pas ma surprise en passant par le tunnel du Pont de Lavaud sous la RN145.

La poésie à l'état brut me saute au visage.

Les lieux ont été investis par la jeunesse et la fraicheur.

Au bout de la route

aubout.jpg

Au bout de la route il y a ...

paradis.jpg

... il y a un mur

tunnel1.jpg

Street Art (épisode 1)

Quelques murs peints du milieu du XXème siècle sont encore visibles, c'est un patrimoine en voie de disparition qui rappelle néanmoins un passé riche et plaisant.

La grande lingerie du Centre à Montluçon (Bellevue, maison le long de la RN145)

streetart-old1.jpg

Apéritif St Raphaël (avenue du Général de Gaulle)

streetart-old2.jpg

Blanc ou rouge, le dessin sur la façade rappelle l'affiche. StRaphael.jpg

Le Centre Républicain (avenue du Général de Gaulle)

streetart-old3.jpg

Jambon Olida (avenue du Général de Gaulle)

streetart-old4.jpg L'usine Olida à Levallois Perret.OlidaLevallois.jpg

L'Auberge des Templiers à Jarnages

jeudi 1 janvier 2015, par Yves

Mauvaise nouvelle

L'auberge des templiers est fermée, dommage. Le site internet est toujours actif, mais le lien facebook n'existe plus.

L'Auberge des Templiers

Extrait de "La Montagne" du 01/12/2011

Après les restaurants étoilés parisiens et les paillettes de la Côte d'Azur, Arnault au piano et son amie Sabine en salle, ils viennent de s'installer en Creuse. Ils ont repris l'auberge des Templiers, à Jarnages.

L'auberge des Templiers, un établissement de fière allure, placé au coeur de Jarnages, un village creusois dynamique situé aux portes de la nationale 145, vient d'être repris par un couple qui en a soupé des étoiles culinaires et veut surfer sur ses propres rêves, sucrés et salés. Sabine Blochet et Arnault Baldereschi ont quitté les restaurants étoilés, elle en maître d'hôtel, lui en cuisine, pour se lancer dans une nouvelle aventure, leur aventure. Pour Arnault, la cuisine est plus qu'un métier, c'est un véritable art de vivre

Pour Arnault, la cuisine est plus qu'un métier, c'est un véritable art de vivre. Parisien pure souche, ce n'est pas Paris qui lui a donné le virus de la cuisine : « C'est ma grand-mère paternelle. Italienne, j'ai appris à manger ses pâtes, crues et cuites, ses gâteaux secs aussi. C'est là que j'ai commencé à bouquiner des livres de cuisine » Véritable puits sans fond, il ne faut pas entraîner Arnault sur les rives culinaires car ses souvenirs fusent tels un tsunami.

Bref, comme au collège il s'ennuie « fermement », il choisit d'entrer dans une école hôtelière : « Ma mère a choisi celle de Paris. Cela a été le déclic. J'ai changé du tout au tout. À 16 ans, au cours d'une visite j'ai découvert le Ritz. J'en ai pris plein la gueule. J'en suis reparti des étoiles plein les yeux » A la sortie, le gamin sait désormais quelle voie suivre. S'en suit un apprentissage très étoilé, synonyme de Plaza Athénée, « l'un des plus beaux établissements de Paris ». Là Arnault apprend son art : « Il y avait de grosses brigades. Entre apprentis, on faisait des concours. C'était chaud ». Mais ce sont aussi des moments de vie, pour ne pas dire de philosophie : « J'ai appris que la réalité était dans l'assiette, qu'il fallait que la beauté soit aussi dans cette assiette. J'ai également appris qu'il faut être fier de son métier, que la table doit rester un plaisir ».

Constat sans complaisance

Arnault en dresse néanmoins un constat sans complaisance : « J'ai travaillé sous les ordres de chefs complètement égocentriques, totalement mégalos » Il gravit en tout cas les échelons et apprend à gérer une équipe. « Chez Guy Martin, dans son trois étoiles, j'étais l'un de ses trois seconds. On faisait environ 180 couverts. C'était le seul établissement au monde où on faisait autant ! »

Et puis, un jour, il reçoit une proposition qu'il accepte sur les conseils de son chef : « J'ai alors découvert un autre monde, un chef trois étoiles qui voulait faire sa carte uniquement avec des légumes. Nous avons passé des nuits blanches à refaire cette carte. C'était de la folie ». Le pari pourtant gagné, Arnault part vers d'autres cieux. Les effluves des cuisines soufflent alors en direction du sud, des riches tables de la Côte d'Azur : « J'ai travaillé chez un homme aussi puissant que très méchant. Très riche aussi et surtout totalement blasé. Il aimait seulement manger des radis. Sauf pour ses 90 ans, il a voulu un Concorde en gâteau d'anniversaire. C'est moi qui l'ai fait ! »

Une cantatrice, des oursins et la Creuse

Arnault part ensuite cuisiner chez une cantatrice de renommée internationale qui vient d'acheter un hôtel-restaurant sur la Côte. Puis il part dans une « famille très bizarre », propriétaire d'une abbaye dans les Alpes-Maritimes «Le propriétaire était aussi fortuné qu'il avait des oursins dans les poches ». Du coup, Arnault et son amie Sabine décident de s'installer « quelque part en France ». Le couple reprend ainsi l'auberge des Templiers à Jarnages, dans la Creuse. Arnault y propose désormais une cuisine qui fleure bon le terroir en semaine, plus créative le week-end. Pour l'avoir testée, elle est de belle qualité, aux saveurs inventives, à la présentation de grande facture. Même s'il précise qu'il n'est pas du tout à la recherche d'une étoile, Arnault pourrait parfaitement en décrocher une. Dans le désert culinaire étoilé creusois actuel, ce serait comme l'étoile du berger. Une belle voie à suivre.

Tous au restau du 13 au 19 octobre 2014

samedi 11 octobre 2014, par Yves

affichetous_au_resto_2014.jpg
L'excellente initiative de nos restaurateurs limousins est renouvelée en 2014 : 6ème édition de l'opération "Tous au resto" en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze.

Pour ce qui me concerne, vous me verrez :

Le principe : venez à 2, payez pour 1 !

Creuse-Citron

jeudi 25 septembre 2014, par Yves

Non, vous ne rêvez pas, il y a bien un journal libertaire en Creuse, et il fête ses 10 ans le samedi 4 octobre 2014.

creuse-citron.JPG

Vous le trouverez dans les meilleurs points de vente du département et alentours.

Vous avez dit de vente ? Le journal n'a pas de prix, la contribution est libre !

Non au mines en Creuse

or_nature.jpgPour votre survie, soutenez le Collectif de vigilance sur les projets miniers Creusois.

Sur son site minesencreuse.blogspot.fr voyez comme sont mises à bas les idées reçues sur le projet :

  • ça va créer de l'emploi ?
  • ça va dynamiser l'économie locale ?
  • des mines sans pollution ça existe ?
  • les techniques s'améliorent ?
  • c'est juste une prospection ?
  • on a le temps ?

Allez faire un tour à Budelière, quel dégât pour une quinzaine de tonnes d'or : le Châtelet a peut-être été une mine d'or mais c'est maintenant surtout une mine de résidus toxiques pour laquelle NOUS payons encore et toujours.

Merde in Creuse

jeudi 21 août 2014, par Yves

Source d'inspiration, la Creuse nous offre ce qu'il y a de meilleur en matière musicale.

"Merde in Creuse", un des titres phare d'Octàn, le folk rock made in Creuse.

Paroles et musiques de Paul Fane, à voir et écouter sur YouTube, Soundcloud,  en savoir plus sur unblog...

octan-merde-in-creuse.jpgLe CD "Merde in Creuse" (Ipmw 810 210)

Ils sont venus pieds nus sous la neige qui se creuse
Sous le vent de l’hiver qui lacère leur vareuse
Porter le lait la rave ou la poule pondeuse
Au marché du jeudi à l’étal d’la Faucheuse

Ils sont venus pieds nus par des routes sinueuses
Dans le boue et le froid sous les bises aphteuses
Au foirail au comice sous les halles ténébreuses
Où les marchands distillent leurs épodes menteuses

Refrain

Le dos rond si voûté par la charge aboyeuse
Les épaules fatiguées et les mains si calleuses
Les hanches si usées les chevilles variqueuses
Ils viennent vendre ici des bâts des lessiveuses

La misère les conduit sur les routes neigeuses
Un instinct de survie dans les noires nébuleuses
Des négociants dressés des vendeuses des crieuses
Des maquignons pressés aux harangues des prêteuses

Refrain

Pas la peine d’escompter beaucoup mieux que l’odieuse
Loterie des oboles et des sommes orageuses
Si tu n’es pas d’ici ou des cliques élogieuses
Tu auras la clochette des lépreux des lépreuses

Pas la peine de chaurir de pensée audacieuse
Entre cercles factieux obédiences spécieuses
Sous le vent de l’hiver et la bise fâcheuse
Tu auras le radis ils auront la macreuse

Refrain - Et les gras à nourrir la pensée humaniste
Et leur panse repue et leur bouche lipeuse
Et le pauvre à mourir à mendier sur les pistes
Et les routes neigeuses!
Merde in Creuse merde in Creuse

A vendredi

jeudi 14 août 2014, par Yves

Le 1er drive de producteurs en Creuse

Une association d’agriculteurs est née suite à l’université rurale 2012 - 2013, proposée par le Pays Combraille en Marche, sur le thème des circuits courts.

avendredi.jpg


Elle livre chaque vendredi sur un point de livraison à Chambon-sur-Voueize, entre 16h30 et 19h, c’est-à-dire un peu avant la sortie de l’école primaire et jusqu’à l’heure de fermeture de la médiathèque intercommunale.

Vous remplissez votre panier avec les produits que vous souhaitez avant le mercredi 23h, d’une semaine sur l’autre soit par le biais d’une commande par Internet, soit directement auprès des producteurs lors de la livraison ou par téléphone.

  • Pas d’engagement des consommateurs : pas de « contrat » ni d’obligation de commander toutes les semaines
  • Pas de revente : les produits qui vous seront proposés sont directement issus des exploitations des producteurs
  • les producteurs sont présents sur place pour vous préparer votre commande
  • Pas de marché bis : les producteurs n’amènent que les produits commandés

Composez votre panier selon vos envies, sans engagement sur le site avendredi.fr !

drive.JPG

Découverte économique

mardi 1 juillet 2014, par Yves

entreprises.jpgDu 1er juillet au 30 septembre 2014 voyagez au coeur des entreprises du Limousin.

Conjuguer Tourisme et Découverte Economique, c’est possible en Limousin.

Terre de tradition, Terre d’excellence, Terre d’innovation le Limousin est riche de ses entreprises.

Que vous soyez touriste séjournant en Limousin ou habitant de la région, nous vous proposons de découvrir la diversité de son patrimoine économique, ses savoir-faire ancestraux, ses métiers qui conjuguent tradition et modernité, ses produits d’excellence, ses secteurs les plus innovants.

Durant 3 mois, 150 entreprises vous ouvriront leurs portes pour vous faire partager leur passion d’entreprendre, leur amour du travail bien fait, vous informer sur leurs métiers, vous séduire par la qualité de leur accueil.

Cet été vous avez les clés, profitez-en !

Légende urbaine ?

dimanche 11 mai 2014, par Yves

J'ai entendu dire que Pierre Loutrel dit "Pierrot le Fou" s'est caché à côté de Gouzon durant quelques temps.

rue_de_la_poste_et_de_la_gendarmerie.png

Il parait qu'il garait sa voiture devant la gendarmerie quand il venait en ville, de peur des voleurs.

Cet individu peu recommandable a été membre de la "Carlingue", la Gestapo française, avant de former le "Gang des tractions" après la guerre.

"In mémoriam" de l'arbre de Sully

Sur la place de Gouzon, en face de l'église, on voyait il y a encore quelques années le tilleul "planté par Sully" (d'où le nom du café-restaurant situé à proximité "Le Sully").

gouzon-place1900.jpg

Mais... les Français n'aiment pas les arbres. Alors on l'a coupé et la place est maintenant un beau parking bien minéral.

Il y a bien sûr de bonnes raisons à la coupe, l'arbre était creux.

Et de bonnes raisons pour se garer partout, y compris sur les trottoirs, il n'y a jamais assez de place pour la voiture.

arbre-sully.jpg

Et l'arbre pourrit maintenant à côté des containers à recyclage. Comme on dit, avant de penser à recycler il faudrait penser à arrêter de gaspiller.

inmemoriam.jpg

Alors je me suis fait, au mur, dans ma villa, mon monument "in memoriam" de l'arbre de Sully.

Convoi exceptionnel

Eolienne
Vu en stationnement le samedi 10 mai 2014 en face du supermarché de Gouzon : un transport d'aile d'éolienne.
Par quel côté a-t-il bien pu partir ? Difficile de faire demi-tour en tout cas.

Oeil pour oeil, dent pour dent, Saint Pourçain

dimanche 25 août 2013, par Yves

Je n'aime pas le Saint Pourçain que je buvais il y a 30 ans, c'était une piquette infâme assez proche du vinaigre.

Les choses ont-elles changé ? Oui si j'en crois Denis Barbara rencontré au marché paysan de Chambon sur Voueize (qui a lieu tous les ans au mois d'août et que je vous conseille vivement).

Saint Pourçain

Une dégustation est en prévision, elle n'aura toutefois pas lieu tout de suite, un bon vin doit reposer plusieurs semaines pour s'exprimer correctement...

Entrepôt, bières du monde

A Guéret

entrepot.pngL'Entrepôt ouvre ses portes aux amateurs de bières avec une large sélection de produits à emporter ou à déguster sur place dans le bar magasin dont une bonne sélection à la pression.

Des bières de toute l'Europe s'entassent à L'Entrepôt, mais aussi des produits de la région avec la Félis ou la Mille. On trouve ici les meilleurs bières allemandes (Weißbier) et c'est suffisamment rare pour le mentionner de la Kölsh.

L'Entrepôt propose aussi la vente de produits tels que verres à bière, plateaux, tapis, miroirs, casquettes, polos, tee-shirts, ainsi que des bouteilles de whisky du monde.

Pour les associations et amateurs, location de pompes à bières et choix de fûts 20 et 30 litres. J'ai testé pour vous :

  • Bohemia, bière tchèque 4,8°, une vrai bonne bière de consommation, légère, plaisante, dans la tradition du pays de la pils
  • Campus, bière belge 5°, une bière de consommation parfaite

bohemia.jpegPratique

Entrepôt, bières du monde
Rue Alexandre Guillon
23000 Guéret
Tél. +33 5 55 61 15 14

Ouvert le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h (l'après midi seulement au mois d'août).

Brocantes

jeudi 15 août 2013, par Yves

Il y a 2 brocantes annuelles à Gouzon :

La grande brocante du 14 juillet que je vous recommande, les exposants sont nombreux, de qualité et il y a de la place, donc on ne se marche pas sur les pieds.

La brocante en salle d'octobre, familiale et généralement marquée par le beau temps.

Ne soyons pas chauvins, si vous recherchez les brocantes les mieux achalandées voyez du côté d'Evaux les Bains le 15 août ou de La Courtine (2ème dimanche d'août). Vous avez de la chance, elles ne sont pas au même moment.

A savoir : vous trouverez dans les offices de tourisme le guide annuel des brocantes de la creuse.

Brocantes

Carrefour Market

lundi 1 juillet 2013, par Yves

Votre magasin Carrefour Market à Gouzon.

Jean-pierre VACHER et son équipe vous accueillent :
15 Avenue du Berry
23230  Gouzon

Depuis la nationale 145, le centre commercial est situé directement à côté de la sortie Gouzon

Horaires d'ouverture :
du lundi au jeudi de 9h à 12h30 et de 14h30 à 19h15
du vendredi au samedi de 9h à 19h15
dimanche de 9h à 12h

Station d'essence

L'église de Gouzon

Trop souvent connue pour sa mortalité routière, Gouzon mérite mieux que la RN145.
L'église St Martin (XIVème siècle), avec son clocher en bardeaux, est précédée par un beau portail limousin. Elle possède quelques belles statues en pierre du XVème et en bois du XVIIème.

L'église de Gouzon

Du cinéma à Peyrat la Nonière

samedi 13 avril 2013, par Yves

"Tout est bon dans le cochon" a été tourné à Peyrat la Nonière en 2011. Il a été diffusé sur France 3 le 17 novembre 2012.

Tout est bon dans le cochon

Réalisation : David Delrieux

Scénario : Saïda Jawad

Distribution : Saïda Jawad (Sophia Eltrani), Erwan Creignou (Pierre), Cathy Bodet (Monique), Anatole de Bodinat (Martin), Patrick Bonnel (Louis), Eric Naggar (Roland), Jeanne Lepers (Marie), Pasquale D'Inca (Jacky), Charlotte Maury-Sentier (Ginette).

Résumé

Sophia Eltrani est une jeune célibataire de 30 ans, née dans le nord de la France, de parents marocains. Depuis des années, Sophia est dans la galère et vit de petits boulots. Dans sa vie, rien ne va : côté coeur, sa vie est en jachère, elle vient de perdre son dernier job, et son propriétaire a repris son studio meublé. Pour couronner le tout, l'administration, en renouvelant sa carte d'identité, a transformé son nom en Beltrani ! Cette erreur lui permet d'avoir une proposition du Pôle Emploi : reprendre le dernier commerce d'un petit village de la Creuse.

Note (amusante) : L'entrepôt de notre excellent distributeur de bière et autres boissons - les établissements Ribot - est transformé en ancienne usine de cadenas pour les besoins du film.

Clochemerle

lundi 1 avril 2013, par Yves

On connait les habituelles rivalités entre villes pour cause de développement inégal (Colmar/Mulhouse, Draguignan/Toulon par exemple).

La rivalité Gouzon/Jarnages ne fait pas exception. Jarnages est le chef lieu de canton alors que Gouzon se développe actuellement un peu plus (de par sa situation au bord de la nationale 145 ?).

Le principe est le suivant :

  • les jarnageois sont des ploucs pour les gouzonnais
  • les gouzonnais sont des prétentieux pour les jarnageois

Bien évidemment, il n'en est rien, et les blagues qui courent rappellent les blagues belges les plus éculées.

L'histoire des bancs

Le conseil municipal de Jarnages décide d'installer des bancs sur la place.
A la réunion du conseil suivante, un constat s'impose : les bancs ne sont pas utilisés. Le conseil fait poser des panneaux "Les bancs sont faits pour s'assoir".
Nouvelle réunion du conseil, même constat : les bancs sont toujours inutilisés. De nouveaux panneaux viennent compléter les précédents : "Les personnes qui ne savent pas lire sont priées de s'adresser à la mairie".

L'histoire de la route

La route Jarnages/Gouzon va être goudronnée, une polémique fait jour : dans quel sens le rouleau compresseur doit-il travailler. Dans le sens Gouzon/Jarnages ou dans le sens Jarnages/Gouzon ?
Le conseil municipal de Jarnages opte pour le sens Jarnages/Gouzon.
Les membres de la commission des travaux ont effectivement constaté que lorsque leurs femmes étendent de la pâte à tarte avec leur rouleau, la pâte s'allonge.
"De cette façon nous allons pouvoir éloigner Gouzon de chez nous".

Le pâté de Pâques

La creuse est-elle au centre de tout ou au milieu de nulle part ? En tout cas, à Boussac nous sommes en limite du Berry.

A Pâques nous y avons trouvé une spécialité berrichonne : le pâté de Pâques.

Pâté de Pâques

C'est un cousin du pâté de pommes de terre avec les caractéristiques suivantes : pâte feuilletée, farce porc/agneau avec des oeufs durs.

Je vous recommande la boucherie-charcuterie Guillemin (sur la place de l'Hôtel de Ville) bel accueil, bel achalandage, un commerce comme on aimerait en voir partout.

- page 1 de 4