Bienvenue en Creuse

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Category Nous sommes › A Gouzon

Gouzon

Fil des billets

Laiterie de la Voueize

mardi 22 mai 2012, par Yves

Tome du pays.jpgDepuis 1960, la Laiterie de la Voueize fabrique les fromages du terroir Limousin.

Tous les produits peuvent être achetés directement à la laiterie (fromages, crème, fromage blanc...).

Je vous recommande mon préféré : la tome du pays.

Horaires d'ouverture :
Du lundi au vendredi 8:00-12:00 et 14:00-18:00
Samedi 8:00-12:00

Site web : Fromage Limousin

Vidéos de la fabrication sur Dailymotion

La laiterie fabrique une spécialité qui a fait parler d'elle : le Chambérat (un fromage fort de la famille du Saint Nectaire).

Extrait du magazine "Profession Fromager" :

Fromagerie indépendante du Limousin, la Laiterie de la Voueize a fêté ses cinquante ans l’année dernière. Pilotée par Marc Lasgouttes, qui l’a rachetée en 1998 avant de développer la gamme, la laiterie produit aujourd’hui près de 20 fromages au lait de vache : des lactiques, des pâtes molles et des pâtes pressées, dont une gamme au lait cru. Marc Lasgouttes a repris également l’ancienne laiterie du Chalet et relancé le Chambérat, au lait cru. «  J’aimerais développer notre marché en région parisienne, confie Marc Lasgouttes, et à l’étranger. Nous avons commencé à exporter en Allemagne et en Belgique  ».

Extrait de "L'Echo du Berry" :
Une spécialité centenaire : le fondu creusois

En 2009, Marc Lasgouttes met au point un nouveau produit : le fondu creusois prêt à l'emploi. « C'est une spécialité creusoise qui est plus que centenaire. Autrefois, les fromages qui n'étaient plus consommables étaient fondus pour faire une sorte de sauce fromagère. C'est ce que nous avons voulu retrouver. Notre fondu est à base de fromage type camembert et de Gouzon. Ce mois-ci, nous allons sortir les fondus au bleu et au chèvre. Pour l'instant, nous le vendons très bien en Creuse et nous commençons à nous étendre en Allier et Haute-Vienne. Nous sommes actuellement en train d'effectuer des démarches internationales pour que ce produit soit commercialisé en Belgique, Allemagne ou Hollande. Ce nouveau produit a nécessité de lourds investissements en matériel car il n'y a aucune intervention humaine dans sa fabrication.» à propos d'exportation, c'est en ouvrant une gamme bio fin 2009 que l'entrepreneur creusois a réussi à toucher l'Allemagne pour la première fois. « Notre avenir est dans la création de gammes et de nouveaux produits ! » insiste-t-il. L'an dernier, la Laiterie ouvrait son propre magasin d'usine qui fonctionne très bien et attire des clients de tout le département mais aussi de l'Allier. Marc Lasgouttes tient à l'appellation d'entreprise artisanale et à la fabrication de produits du terroir. « C'est notre valeur ajoutée... Nous perpétuons l'histoire et la tradition..

Extrait de "Montluçon ma ville" :

Lorsqu'il a garé son camion pour la première sur la foire, les exposants ne se bousculaient pas. Nous sommes en 1958. Louis Plaud, l'ancien charcutier de Chambérat, voyait, en ce temps-là, la maigre production de chambérat des fermières du coin disparaître en deux heures. « Il n'y avait plus de fromages à cette époque ». Jusqu'à ce que la laiterie du Chalet reprenne la main et sauve le malheureux fromage d'une disparition promise. Puis la laiterie de Pierrefitte.

La mère de Gérard, cousin de Louis Plaud, était du clan de ces dernières productrices. Il se souvient du sable arrosé dans lequel on faisait vieillir le fromage et de l'eau de vie qui le lavait tous les huit jours. Une méthode comme une autre. « D'autres dormaient sur la paille de seigle », indique l'ancien charcutier. Le chambérat a-t-il gardé la même saveur ? Pour Gérard, celui d'autrefois avait un « goût plus prononcé ». D'ailleurs, ajoute-t-il, « si on en mangeait de trop, il vous donnait des boutons, tellement on les laissait fermenter ! »

Gouzon, village étape

Gouzon est classée ville étape depuis 2011.

Située en bordure de la RCEA "Route Centre Europe Atlantique" elle vous propose plusieurs hôtels et restaurants ainsi qu'une station d'essence de supermarché directement à la sortie.

Office de tourisme de Gouzon

On peut penser ce qu'on veut de la façade rénovée de l'office, situé en face de l'église classée monument historique. Personnellement je trouve que les couleurs de certains autres bâtiments de la place sont plus heureuses.

L'office de tourisme vous sera précieux si vous souhaitez des informations sur :

Ou si vous vous abonnez au panier bio de la ferme de Saintary que vous pouvez retirer ici le vendredi après-midi.

Pratique :

Office de tourisme du carrefour des 4 provinces
2, place de l'église,
23230 Gouzon
Téléphone : +33 (0)5 55 62 26 92

Horaires d'ouverture :
Du mardi au vendredi 10:00-12:00 et 14:00-17:00
Samedi 10:00-12:00
Fermé dimanche et lundi







Savoureuses plantes sauvages

L'association vous apprend à reconnaître et cuisiner les "mauvaises herbes", les plantes adventices des jardins et celles des champs, des chemins, des forêts...

Contact :
Laurence Lambiotte
23230 Gouzon
Téléphone +33(0)6 33 53 72 15

Site web : les mauvaises herbes

Pour découvrir les plantes sur le terrain et savoir comment les cuisiner, rendez-vous de mars à octobre le deuxième mercredi de chaque mois, dans un lieu variable. Pour plus d'informations et réserver contactez Laurence Lambiotte ou l'Office de tourisme.

L'association propose également un diagnostic de votre terrain pour déterminer ce qu'il peut vous offrir comme plantes sauvages, spontanées et ornementales comestibles.

Mon ours à moi ?

Drôle de nom et drôle d'endroit pour trouver des chemises de "création et fabrication française". Cela se trouve à Bellevue, à la sortie de Gouzon, direction Montluçon par la nationale 145.

Site internet : mon ours à moi, téléphone : +33 (0)5 55 62 28 56.

J'en ai acheté une (le modèle bleu), la couleur est superbe, le tissus est épais, confortable aussi bien en hiver qu'en été. Prix en rapport avec la qualité.

Le magasin vaut le détour ne serait-ce que pour le bagout du propriétaire. Il propose également de la cristallerie sous l'enseigne "Pierre de Lune", mais c'est moins mon truc et des meubles d'exposition qui valent le coup d'oeil.

Chemise mon ours à moi

Site officiel de la mairie de Gouzon

dimanche 20 mai 2012, par Yves

Le site de la mairie de Gouzon signale le retour des écureuils.

"Depuis quelques temps maintenant, il n’est pas rare de croiser des écureuils dans les rues de Gouzon, que ce soit place du champ de foire, rue du cheval blanc ou bien avenue du Général de Gaulle. Si la nouvelle n’a, de prime abord, rien d’extraordinaire, il faut bien préciser qu’il s’agit de l’espèce autochtone, l’écureuil roux, qui avait presque disparu de nos villages, et qu’on accusait de voler des œufs dans les nids. Ce sympathique rongeur n’est aujourd’hui plus chassé, mais il est victime de la pollution : c’est donc bon signe de le voir en pleine journée (il s’agit d’un animal diurne) vagabonder d’arbre en arbre à la recherche de sa nourriture. Notre écureuil étant aussi menacé par les voitures, merci aussi aux automobilistes d’être vigilant en traversant le champ de foire."

page 2 de 2 -